Santé des végétaux

Comme les autres organismes vivants, les fruits et les légumes peuvent abriter des virus et des bactéries capables de les abîmer et même de les tuer. Divers outils ont été créés pour protéger la santé des fruits et des légumes, entre autres les certificats phytosanitaires, les programmes d’analyse et de contrôle, les déclarations en temps opportun et l’inspection des produits importés.

L’ACDFL travaille de concert avec l’Agence canadienne d’inspection des aliments, la Direction générale de la défense des végétauxet Agriculture et Agroalimentaire Canada en vue de favoriser la production de fruits et de légumes sains, au Canada et dans le monde entier.

Pratiques exemplaires pour éviter les salissures sur les fruits et légumes importés (à l’exception des pommes de terre)

Les salissures que l’on retrouve sur les fruits et légumes importés peuvent s’avérer être un problème coûteux pour les entreprises, et ce, en raison des pertes d’aliments et des coûts possiblement élevés d’élimination. Étant donnée la fréquence du problème dans le secteur, l’ACDFL, de concert avec ses partenaires de l’Ontario Produce Marketing Association, de l’Agence canadienne d’inspection des aliments, de l’Association québécoise de la distribution de fruits et légumes, du Conseil canadien de l’horticulture, et d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, a créé le guide Pratiques exemplaires pour éviter les salissures sur les fruits et légumes importés (à l’exception des pommes de terre).

L’objectif de ce guide est de fournir aux membres du secteur des directives relatives à leurs responsabilités de veiller à ce que les produits envoyés au Canada ne contiennent pas de salissures, et pour les aider à collaborer avec les fournisseurs et à élaborer des plans de contrôle préventif afin d’éviter la présence de salissures et de limiter la perte de produits ainsi que les coûts associés à l’élimination. Il est à espérer que le guide puisse contribuer à favoriser la compréhension commune chez les inspecteurs de l’ACIA que les membres du secteur sont au courant de leurs responsabilités et des mesures qu’ils doivent prendre, et que cette sensibilisation mutuelle entre les inspecteurs de l’ACIA et les membres du secteur puisse encourager les discussions collaboratives lorsque des problèmes de conformité surviennent.

Pour toute question relative au guide, veuillez communiquer avec Sally Blackman à l’adresse : sblackman@cpma.ca.