La main-d’œuvre a une incidence importante sur la production de fruits et légumes canadiens.

Sans une maind’œuvre adéquate pour les cultiver et les récolter, ces aliments pourrissent dans le champ, dans l’arbre ou dans la vigne, ce qui entraîne du gaspillage et des pertes financières.

Les producteurs canadiens embauchent des Canadiens d’abord, puis mènent des activités de recrutement continues et vigoureuses. Cependant, comme les emplois en agriculture sont généralement situés dans des communautés rurales et sont de nature saisonnière, il est impossible d’embaucher des Canadiens qui préfèrent un emploi annuel situé dans les centres urbains. Lorsque les producteurs sont incapables de trouver assez de travailleurs canadiens, ils accèdent au Programme des travailleurs agricoles saisonniers (PTAS), ou à la branche agricole du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET) pour répondre à leurs besoins de main-d’œuvre.

Pour plus d'informations concernant les efforts de l'industrie en matière de la main-d’œuvre, veuillez lire l’énoncé de politique de la main-d’œuvre ici.


Le 20 mars 19, le Conseil canadien de l’horticulture a tenu la première d’un nouveau documentaire pour rendre hommage aux travailleurs agricoles internationaux à Ottawa. Des dignitaires étrangers, des représentants et leaders du gouvernement, des agriculteurs et des travailleurs de l’industrie agricole au Canada ont assisté au visionnement de « Coup de cœur – Un hommage aux travailleurs agricoles internationaux. » 

L'ACDFL est un fier commanditaire de ce documentaire et encourage tous les Canadiens à visionner cette vidéo afin de mieux comprendre la provenance de leurs aliments et le rôle important joué par les travailleurs agricoles internationaux au Canada.